FR   EN              Appelez nous: (418)659-3003   

Le rôle des enzymes dans l'alimentation animale

  1. Les enzymes dans l’alimentation animale
  2. Les enzymes utilisées dans l’alimentation animale
  3. Comment les enzymes ont changé l'industrie de la volaille

Les enzymes dans l’alimentation animale

Les enzymes ont d'abord été ajoutées à l'alimentation animale dans le début des années 1980 pour divers raisons liées à l’économie, à la santé animale et aux préoccupations environnementales. On estime que la valeur du marché des enzymes utilisées dans l'alimentation animale dépasse 600M US $ et il est en croissance continue. Par ailleurs, l'une des enzymes les plus utilisées est la phytase dont ses ventes représentent 50% du marché mondiale. L’autre 50% est constituée majoritairement par des enzymes dégradant les polysaccharides non-solubles.


Il existe plusieurs familles d'enzymes qui sont importantes dans l'alimentation animale. Chacune a un rôle et une fonction spécifique. Leur utilisation est avantageuse pour les producteurs de volaille. Dans cette partie, nous allons discuter des types d'enzymes couramment utilisés dans l'alimentation de volailles et leurs importances non seulement pour l'industrie, mais aussi pour les producteurs de volailles et pour l'environnement.

 

Les enzymes utilisées dans l’alimentation animale

Protéase: une enzyme qui décompose les protéines animales ou végétales utilisées dans l'alimentation en leurs acides aminés constitutifs.

Carbohydrase: décompose le matériel végétal comme les fibres ou l'amidon en sucres simples. Les carbohydrases utilisées dans l'alimentation animale comprennent les xylanases, les glucanases et les amylases.

  • Xylanase et glucanase: ciblent les polysaccharides non amylacés, libérant ainsi de l'énergie à partir de la partie fibreuse des céréales et des sous-produits des céréales.
  • Amylase: elle est importante car elle cible l’amidon qui est la principale source d’énergie pour les animaux dans la matière végétale.
  • Phytase: décompose les molécules de phytate, pour libérer le phosphore disponible dans les plantes et qui est essentiel pour la croissance des animaux.

Comment les enzymes ont changé l'industrie de la volaille

Polysaccharides non amylacés (PNA)

De nombreux aliments pour animaux à base de plantes contiennent de grandes chaînes de motifs répétés de glucose ou des molécules fibreuses appelées polysaccharides non amylacés (PNA). Il est reconnu que ces composants ont un impact anti-nutritionnel. Ces PNAs augmentent la viscosité de la digestion, ce qui rend l’absorption des nutriments plus difficile ou même rendant certains nutriments indisponibles. L'ajout de xylanase et du glucanase, enzymes ciblant les PNAs, permet l’élimination de l’effet anti-nutritionnel de ces PNAs de ces aliments et conduit à une meilleure digestion, entraînant une plus grande efficacité de l'alimentation.

Phytase

Le phosphore est une exigence nutritionnelle clé pour les animaux afin d’assurer la croissance osseuse. La plupart du phosphore contenu dans les aliments pour animaux d'origine végétale existe sous forme de réserves de phytates. Cependant, les volailles et les porcs ne peuvent pas digérer le phosphore contenu dans les phytates, car ils manquent de phytase. Par conséquent, l'addition de l'enzyme phytase dans l’alimentation de ces animaux, s’avère nécessaire pour la libération de phosphore lié au phytate. Cela permet la réduction du phosphore inorganique, qui est le plus souvent ajoutée sous forme de phosphate dicalcique (DCP) dans l'alimentation animale.

Ozymes est en train de développer des enzymes qui seront utilisées dans l'alimentation animale pour aider à améliorer la valeur nutritive des aliments disponibles. En exploitant la puissance naturelle des enzymes, les producteurs auront une augmentation du ratio de conversion alimentaire et par conséquent la consommation d'aliments et les couts seront réduits. Aussi, il y aura un impact positif sur la qualité de la viande du fait que l'animal consommera un nutriment de valeur.